Château de la Rigodière

Château de la Rigodière / AAPERTURA © 2008

La Rigodière dont le portail, au coeur du village, s’ouvre sur la route de Villifranche à Blacé, est encadrée d’un parc donnant l’impression d’une grande étendue, offrant au plaisir des yeux de beaux arbres forestiers, qui témoignent de la fécondité comme de la fraîcheur du sol et donnent l’image de la vigueur et de l’élégance réunies. Mais dans cette parure de la végétation, la palme revient aux deux platanes géants de la cour du chateau, plantés en 1781. La Rigodière était primitivement le mas (mansio) ou maison de campagne habitée par un nommée Rigod, chanoine du chapitre de Saint Jean, plus tard sacré archevèque de Rouen en 1247. Le Chateau et la terre de la Rigodière revient à la famille Roche en 1821.

L’origine de l ’expression « Boire à tire larigot » qui doit s’écrire « Boire à tire la Rigaud », croise l’histoire de Saint-Julien en Beaujolais où la famille Rigaud était présente et possédait une maison de campagne, le château de la Rigaudière. Cet homme. Odon Rigaud, né au XIIIème siècle, fut chanoine du Chapitre de Saint-Jean et nommé archevêque de Rouen en 1247. Il avait doté la cathédrale de Rouen d’une cloche très lourde et belle mais sa lourdeur et sa taille rendait l’exercice de la faire sonner difficile. Pour stimuler l’ardeur et le zèle de ses sonneurs, il aurait acheté une vigne et il offrait du vin à volonté, constatant que la cloche tintait bien plus joyeusement quand les hommes en avaient bu « à tire la Rigaud ». De là le fameux dicton : Boire à tire la Rigaud.

Les moines de Cluny sont arrivés à Saint-Julien au milieu du Xème siècle. Ils décident de bâtir l’église de Saint-Julien au bord du Marveyrand prenant sa source au mont Saint-Bonnet. Les premiers habitants s’installent alors autour de l’église. Mais les épisodes orageux obligent bien souvent les habitants à avoir les pieds dans l’eau. Depuis ce temps, les habitants de Saint-Julien sont surnommés « Les Grenouillards ». Saint-Julien est une commune située dans le département du Rhône (région du Rhône-Alpes).

Le vin à la Rigodière est une histoire de famille depuis 1822. L’exploitation est aujourd’hui assurée par Eric Roche de la Rigodière, qui est revenu à la vigne en 2000 par passion et qui dirige l’exploitation en cherchant à concilier avec exigence tradition et innovation.

Reportage réalisé par AAPERTURA en 2008 pendant les vendanges.

 

Publicités